Archives de catégorie : Montréal

Les arbres de Montréal

Arbres de MontréalComme bien d’autres villes dans le monde, la ville de Montréal met à la disposition du public certaines de ses données. Toute personne peut les utiliser et particulièrement les développeurs pour concevoir des applications web ou mobiles.

Vous utilisez peut-être déjà de ses applications tierces pour les vélos en libre-service Bixi ou les transports en commun (STM et AMT) ou le stationnement. Un ensemble de données moins connu, mais très intéressant est celui des arbres publics sur le territoire de la Ville.

À ma connaissance, seulement deux applications permettent de consulter ces données :

La base de donnéesArbres publics sur le territoire de la Ville

Elle comprend les arbres sur le domaine public de la ville de Montréal. Elle ne comprend pas les arbres du domaine privé (dans votre cour arrière par exemple) et, c’est vrai, elle n’est pas complète même sur le domaine public. Par exemple, il y a d’immenses trous pour les villes fusionnées en 2002 et des absences, même dans les arrondissements historiques. Dans mon arrondissement de Notre-Dame-de-Grâce par exemple (fusionné à la ville de Montréal en 1910) il manque le beau petit Prunus virginiana « Schubert » sur le terrain devant chez nous, planté il y a quelques années. Il y a aussi les absents des grands parcs de Montréal comme celui du Mont-Royal de la Visitation.

Néanmoins, la base de données compte plus de 244 000 arbres. Pour chacun, il y a des informations sur ses coordonnées (pas toujours d’une précision extraordinaire, mais on peut repérer un arbre assez facilement), sur l’espèce (en latin, français et anglais), sur le diamètre (les données ne sont pas nécessairement récentes ou connues) et sur la date de plantation, si elle est connue.

Malgré ces bémols, la base de données est précieuse et fascinante.

Les arbres de la ville de Montréal

Adressehttp://www.quebio.ca/fr/arbresmtl

Les arbres de la ville de Montréal

Cliquez pour agrandir dans un nouvel onglet

L’application web Les arbres de la ville de Montréal de QuéBio affiche une carte Google Maps en mode satellite ou en mode carte où sont affichés les arbres. Il suffit de se déplacer, de zoomer et de cliquer sur un arbre pour accéder à sa fiche.

L’application permet aussi de filtrer par espèce ou de faire des recherches par nom latin, anglais ou français.

Branché

Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.iekho.branche&hl=fr
iOS : https://itunes.apple.com/ca/app/branche/id564673983?mt=8

Application mobile Android Branché

Cliquez pour agrandir l’Image dans un nouvel onglet

L’application mobile Branché de iekho est proposée pour les téléphones intelligents sous Android et iOS (iPhone et iPad). J’ai testé la version Android. Malheureusement, sur mon Nexus 5, elle plante fréquemment. Dommage.

Quand elle fonctionne, elle est très intéressante à utiliser. Au lancement, elle prend quelques secondes pour localiser votre position puis affiche les arbres répertoriés dans un rayon de 100 mètres de votre position. Pour rafraichir l’affichage, il suffit de cliquer sur l’icône en forme de radar au bas de l’écran. Si le pointeur (en haut à gauche de l’écran) est bleu, la carte suivra vos déplacements. En cliquant dessus l’icône passe au noir et cesse de suivre vos déplacement. Cliquer sur l’icône pour activer ou désactiver le suivi.

On peut marquer ses arbres favoris et en ajouter de nouveaux. Cette opération est particulièrement bien faite et facile à réaliser. L’identification d’un arbre est essentiellement visuelle et, à la dernière étape, pour éviter toute ambiguïté, on a accès aux illustrations de la feuille, de la fleur et du fruit de l’arbre en plus de sa fiche Wikipédia. Difficile de se tromper même quand on est nul en comme moi en botanique.

Pour ne pas perdre ses données personnelles ou y avoir accès à partir de plusieurs appareils, l’application permet de créer un compte gratuit et d’y lier l’application.

Portail Données ouvertes

Je vous invite à visiter le portail Données ouvertes de la ville de Montréal afin de découvrir la multitude des données publiques et surtout, les applications y donnant accès facilement.Portail Données ouvertes

Le refuge faunique Marguerite-D’Youville : Un beau parc nature pour se promener dans la région de Montréal

Situé sur l’île Saint-Bernard à Châteauguay sur la rive sud de Montréal, le refuge faunique Marguerite-D’Youville propose de belles randonnées pédestres avec observation de la faune sur huit kilomètres de sentiers aménagés.

Auparavant la propriété des Sœurs Grises de Montréal, l’ancienne seigneurie attribuée en 1673 à Sieur Charles Lemoyne de Longueuil, l’île Saint-Bernard abrite maintenant en plus de la réserve faunique, un manoir de villégiature, un théâtre d’été, un bistro et un excellent petit café. Plusieurs activités y sont offertes à l’année.

Voir mon album photo sur Flickr à cette adresse ou le diaporama ci-dessous.

Balade sur le Mont-Royal et découverte du saut à ski du Mont Murray

Il y a quelque temps, je suis allé faire une balade de fin d’été dans un coin peu connu du Mont-Royal, à savoir, le sommet Outremont. Un peu plus tôt cet été, j’avais découvert par hasard un accès à la montagne situé dans un coude du Boulevard Mont-Royal dans Outremont (le Boulevard Mont-Royal devient l’Avenue du Mont-Royal dans Montréal).

Plan d'accès

Plan d’accès

Cette entrée donne accès (piétons, cyclistes et canidés accompagnés de leur humain) au Chemin de Ceinture sur les terrains du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Chemin de Ceinture

Chemin de Ceinture

Si j’ai bien compris, à terme, ce Chemin de Ceinture long d’une dizaine de kilomètres permettra aux piétons et aux cyclistes de faire le tour du Mont-Royal (trouver de l’info claire et officielle à ce sujet n’est pas facile).

Sortie du cimetière vers le belvédère

Sortie du cimetière vers le belvédère

Ce vaste et agréable chemin serpente à travers le très beau Boisé St-Jean Baptiste jusqu’au sommet de l’ancien saut à ski de l’Université de Montréal où on vient de terminer l’aménagement d’un joli belvédère en pierre. Par le fait même, on se retrouve au sommet Outremont (anciennement le mont Murray), un des trois sommets du Mont-Royal qui culmine à un vertigineux 211 mètres d’altitude.

Belvédère du sommet Outremont

Belvédère du sommet Outremont

Vestige de l'ancien remonte-pente

Vestige de l’ancien remonte-pente

Vue du beldédère

Vue du beldédère

Vue d'en haut

Vue d’en haut

Saut à ski

Le saut à ski en février 1978
Ville de Montréal, Gestion de documents et archives (Microfiche BC-228-64), © Héritage Montréal

Aussi, une entrée a été aménagée pour accéder au Cimetière Notre-Dame-des-Neiges. Ce recoin du cimetière est lui aussi assez méconnu et peu fréquenté, ce qui ajoute au charme.

Entrée vers le cimetière

Entrée vers le cimetière

Le cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Le cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Sortie du cimetière vers le belvédère

Sortie du cimetière vers le belvédère

À découvrir!

Une vision du métro de Montréal

Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on nous présente des plans d’agrandissement plus ou moins utopistes du réseau de métro de Montréal. J’ai accroché sur celui-ci (cliquez sur le plan pour l’agrandir) pour quelques raisons : 1) il est joliment dessiné, 2) il pourrait être réaliste si la densité de population de Montréal le justifiait, 3) les coûts sont chiffrés. Sur ce dernier point, on croirait une promesse de politicien tant les estimations semblent tout droit sorties du chapeau d’un magicien.

Le nouveau métro de Montréal

Source
Le nouveau métro de Montréal
Le blogue du fouineux

Voir aussi
Five Competing Métro Expansion Proposals
taylornoakes.com
Recherche sur Google images

Mosaïcultures de Montréal 2013 (les coulisses)

Semaine de relâche / Tourisme à Montréal

Trois jours avant l’ouverture officielle des Mosaïcultures Internationales Montréal 2013 – Terre d’Espérance, je suis allé visiter le jardin botanique et du coup, assister aux derniers préparatifs avant l’ouverture. De toute beauté.

Voir mon album photo sur Flickr à cette adresse ou le diaporama ci-dessous.

 

Visite du tout nouveau planétarium de Montréal

Semaine de relâche / Tourisme à Montréal

Mercredi dernier j’ai visité le tout nouveau (ouvert au début d’avril 2013) planétarium de Montréal, poétiquement appelé Planétarium Rio Tinto Alcan du nom du célèbre métallurgiste. Ma dernière visite à l’ancien planétarium (subtilement, nommé Planétarium Dow, du nom de la défunte bière) datait d’au moins 25 ans. Celui-ci sentait encore le neuf (sans farce). Le planétarium est assez petit et d’architecture extérieure particulière. On aime ou on n’aime pas. Moi, je ne sais pas encore.

Il y a deux salles de projection et deux spectacles. Le spectacle court nommé « Continuum » est sans narration dure environ 20 minutes. On est assis sur des chaises de jardin en bois en pourtour de salle ou couché au centre sur des poches. Il s’agit d’un genre de voyage intersidéral. Le second spectacle intitulé « De la terre aux étoiles » dure 40 minutes et prend lieu dans l’autre salle en dôme. Cette fois on est bien calé dans des fauteuils inclinés. Ce spectacle est plus didactique et est animé par une personne en chair et en os. On y présente essentiellement le ciel du jour tel que vu de Montréal ainsi qu’un bref tour de l’univers. Il y a des représentations en français et en anglais. Une salle d’exposition utilisant les dernières technologies à écran tactile présente l’exposition permanente EXO, sur les traces de la vie dans l’Univers.

Les deux spectacles sont très bien réalisés. La narration en live du spectacle le plus long est vraiment bien, car personnalisée à l’humeur de la salle. J’ai bien aimé ma visite, mais dire que j’ai été impressionné serait exagéré. C’est honnête et c’est sans conteste une belle sortie familiale abordable. Les jeunes risquent d’apprécier plus que leurs parents et c’est bien ainsi.

Voir ma galerie photo ici http://flic.kr/s/aHsjGfToe1 ou le diaporama ci-dessous.

Exposition Chihuly, sculpteur de verre au MBAM. Spectaculaire!

Semaine de relâche / Tourisme à Montréal

Mardi dernier après l’exposition Grace Kelly, j’ai visité l’exposition Chihuly, sculpteur de verre, présenté au Musée des beaux arts de Montréal. Spectaculaire!

Moins 24 heures avant je n’avais jamais entendu parlé de ce type. C’est ma voisine qui m’en a glissé un mot. Par curiosité je suis allés voir. J’en suis sorti ravi. Seul bémol, l’exposition est assez courte et coûte tout de même 20 $

Voir ma galerie photo ici : http://flic.kr/s/aHsjGehVXr ou le diaporama ci-dessous

Grace Kelly – Au-delà de l’icône au Musée McCord de Montréal

Semaine de relâche / Tourisme à Montréal

Hier j’ai visité l’exposition « De Philadelphie à Monaco : Grace Kelly – Au-delà de l’icône ». En fait, ça aurait dû se nommer « La garde-robe de Grace Kelly », car on y retrouve surtout ses robes.

L’exposition est bien réalisée, mais la pénombre des salles et l’éclairage tamisé de rigueur ne rendent pas justice à leur beauté originale. De toute manière, on devine qu’elles ont pâli de quelques tons après souvent plus de 50 ans. L’audio guide est inclus dans le prix de la visite qui, à 19 $ (prix régulier pour un adulte), me semble un peu élevé.

Mon album photos sur Flickr ici : http://flic.kr/s/aHsjGcLb56
Par les descriptions des photos vous allez voir que je m’y connais pas mal en matière de robes!